En pratique

Pour les jeunes approchant de l’âge de la majorité

La Fondation accorde une attention particulière aux jeunes qui approchent de la majorité. Les 18 ans d’un jeune marquent de plus en plus souvent la fin de sa prise en charge par le Conseil départemental. Pour faire face aux situations réelles de l’autonomie, ils sont incités dès 16 ans, à quitter petit-à-petit les hébergements collectifs pour s’installer dans des appartements dits de semi autonomie et y apprendre à vivre seul, à 2 ou 3, tout en recevant régulièrement la visite de leurs éducateurs référents. Ces derniers les accompagnent dans l’apprentissage des tâches quotidiennes, les « coachent » dans la poursuite de leurs études ou de leur apprentissage et dans la constitution de leur propre réseau de connaissances.

Pour les adolescents en rupture

Agés entre 14 et 17 ans, ces adolescents, qui ont quitté l’environnement scolaire ou professionnel depuis au moins 6 mois[5], vont être accueillis pendant un an au sein d’un accueil de jour pour adolescents.

Ils sont volontaires pour cette prise en charge qui a pour objectif de leur donner la capacité de reprendre une formation ou d’exercer une activité professionnelle. Encadrés par des éducateurs techniques, ils reprennent un rythme de vie compatible avec une vie sociale et professionnelle, à commencer par vivre le jour et dormir la nuit. Ils participent à des activités  et des ateliers (de peinture, de menuiserie, de cuisine ou encore d’espaces verts) pour travailler la confiance en soi et le savoir-être en général. Chaque atelier est proposé en fonction de la personnalité du jeune, de ses envies et de ses compétences.